2
Entreprise

Certificats d'authentification SSL

Quand une entreprise doit répondre à un appel d'offre via un marché public, elle peut répondre électroniquement. Elle doit signer son envoi numériquement et pour cela, elle doit acheter un certificat numérique, qui vaut des centaines d'euros et qui ne s'achète qu'à l'étranger.Si l'Etat français proposait des certificats, ce sont des centaines de millions d'euros qui resteraient en France

2

2 personnes ont déjà soutenu cette idée.

Soutenir cette idée

8 Commentaires

un certificat ssl ne peut être émis que par une autorité de certification et ne coûte qu'une trentaine d'euros. Par conséquent l'état ne peut pas émettre ces certificats... De plus l'état récupère déjà la tva (20% environ).
Le moins cher est à 50 € HT et avec des millions d'entreprises qui sont obligées de s'en servir, ce sont plusieurs centaines de millions évaporés là où le MINEFI peut faire autorité de certification.
6€74 a l'année https://www.namecheap.com/security/ssl-certificates/comodo.aspx
La question est de savoir pourquoi ne pas autoriser les certificats auto-signés (et donc gratuits) puisque le seul intérêt de disposer d'un certificat est de pouvoir signer la réponse pour garantir le contenu... On est dans un cas typique de système bien trop complexe par rapport à l'usage.
Il est dommage que des maîtres d'ouvrage rendent nécessaire la signature électronique pour des réponses à des appel d'offres en procédure adaptée (MAPA)
Au lieu de chercher à rogner et démanteler le statut de l'autoentreprise, il faudrait au contraire le généraliser aux TPE et favoriser l'option EIRL. Je propose que toutes les procédures de création (en s'inspirant du portail officiel des autoentrepreneurs qui est très bien fait)et de gestion des cotisations (par l'utilisation du portail net-entreprises) soient obligatoirement réalisées sur internet ce qui serait une simplification pour l'administration comme pour les Entrepreneurs individuels qui auraient tout à y gagner. Autant qu'il s'y mettent tout de suite et ce dés la création de leur entreprise. L'attribution d'un n° SIRET devrait s'accompagner de la délivrance par l'administration d'un certificat de signature électronique que l'entrepreneur utiliserait pour toutes ses démarches y compris pour répondre aux appels d'offre et marchés publics.
Les certificats Certigreffe sont délivrés en France par Infogreffe au prix de 217€HT (durée de validité 3 ans). C'est cher - même s'il faut bien pour valider ce certificat une vérification d'identité de l'attributaire par une personne habilitée par l'administration. En contrepartie du prix déjà élevé de ces certificats, serait-il possible de disposer d'une plate-forme gratuite d'horodatage certifié, permettant la signature électronique avec signataire et date certifiés de tous types de documents (pas seulement les PDF, mais aussi les archives comptables, les PV d'assemblée...)? -
@elecharny : Un certificat auto-signé ne peut en aucun cas garantir la signature puisqu'on ne peut savoir d'où provient celle-ci. La seul chose que permet un certificat auto-signé c'est de pouvoir chiffrer le flux de données. C'est insuffisant dans un échange. @ghost Effectivement ce sont là des certficats low-cost mais un vrai certificats doit au moins permettre l'ensemble des sous-domaines (certificats wildcard) hors là il faut au minimum compter 88€/an. Je penses que c'est beaucoup trop cher pour le travail à réaliser. Il faut que l'état propose des solutions simples et garantie dont on retire l'aspect lucratif puisque c'est aujourd'hui indispensable (y compris pour les particuliers). Et il va falloir se dépêcher car sans vouloir être parano la situation est grave.

participer à la conversation

Je créé mon compte Je me connecte